Borlost

Publié le par Bast

Tout le monde le croit promu, mais Borloo a bien payé le prix de la faute qu'il a commise face à un Fabius bien inspiré sur la TVA "sociale". En effet, passer de l'Economie aux Transports, on appellera ça comme on voudra, mais ça ressemble à un placard doré.

Il faut savoir qu'en quittant Bercy pour Roquelaure, celui que l'on avait un temps vu Premier Ministre lâche les cordons de la bourse. Il devient un ministre dépensier comme un autre, condamné à quémander des financements à une ex-Modem et à mendier la clémence présidentielle et primoministérielle pour ne pas trop souffrir des arbitrages.

En fait, accréditer l'idée d'une promotion, c'est croire que l'engagement sarkofionesque en faveur de l'environnement est réel, que la lutte contre le réchauffement climatique, la biodiversité et le développement durable est la pierre angulaire de la politique de cette nouvelle équipe de nazes, de traîtres et d'arrivistes à la solde des plus puissants.

En réalité, tout le monde sait bien que ce ne sont que des flatteries faites aux écolos et bobos de tous poils. La vraie politique, celle qu'on cache avant de l'appliquer, c'est bien le "choc" fiscal. En fait de choc, il s'agit plus vraissemblablement de largesses accordées aux plus favorisés, financées en prélevant sur le travail des Français. Mais ça, Monsieur Borloo, il ne fallait pas le dire !

B-)

Accueil

Haut de page

Imprimer

Ajouter aux favoris

Publié dans Opposition !

Commenter cet article