Petit Scarabée

Publié le par Bast

Patou n'est pas ministre, mais il les a bien niqués quand même

C'est officiel, Patrick Devedjian vient d'être élu Président du Conseil général des Hauts-de-Seine. Il se retrouve dans le fauteuil de Nicolas Sarkozy, à la tête du département le plus riche de France, dont le PIB dépasse même celui d'un pays comme... la Hongrie.

Maintenant, la question est : " Saura-t-il faire mieux ? ". Sera-t-il capable de mépriser l'opposition de manière aussi arrogante que son prédécesseur ? Contournera-t-il avec autant de rigueur les usages et les pratiques républicaines de délibération des assemblées élues ?


Devedjian sera-t-il à la " hauteur " de son prédécesseur ? Il faut dire qu'il a placé la barre très bas.

Gageons que la morgue de Devedjian, son langage parfois fielleux (y compris vis-à-vis de son camp, ce qui mérite d'être mis à son crédit), ses convictions sarkozystes (et Occidentales) et son expérience gouvernementale dans les pires équipes qui aient dirigé la France sont autant de garanties d'une prise en main pérenne de la vie politique du 92 par la droite dure.

De quoi désespérer Billancourt, Nanterre et les autres...

B-)

Accueil

Haut de page

Imprimer

Ajouter aux favoris

Publié dans Opposition !

Commenter cet article