Woerth alors !

Publié le par Bast

Au premier couac venu, Sarko ressort la machine à promesses

 

Mais qui connaît Monsieur Woerth ?

Eric Woerth est le ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique de Fillon et Sarkozy. C'est lui qui a annoncé la semaine dernière que la défiscalisation des intérêts des prêts immobiliers comporterait tout un tas de limites (résidence principale achetée après le 6 mai, limite de 25 %, etc.).

Grosse malheurr ! En précisant le joli cadeau fiscal du patron, Eric s'est tout simplement mis in ze caca. Le conseiller spécial de Sarko, Henri Guaino, qui est un expert en effet d'annonce (il rédige les discours du lider minimo), estime même que le ministre rabat-joie a été "imprudent". C'est vraiment pas gentil : il a au moins eu le courage de dire la vérité à ceux qui espéraient naïvement pouvoir bénéficier du dispositif. Seulement voilà : avant les élections, il est des trucs qui ne se disent pas, même si l'on est ministre du Budget.

De là à dire qu'il a été désavoué par le patron, il n'y a qu'un pas que nous attendrons quelques jours avant de franchir. De toute façon, ce n'est pas grave, puisque le Président de l'UMP de la République a promis lors du meeting de l'UMP de la rencontre républicaine du Havre que l'abattement fiscal concernerait tout le monde, même ceux qui ont acheté avant le 6 mai : on va ouvrir les vannes à pognon pour faire plaisir à la France des propriétaires, chérie par Sarkozy. Allez hop ! 4 milliards foutus en l'air. Sans compter que l'effet d'aubaine va pousser les acheteurs a acheter plus grand et plus cher et les vendeurs et loueurs à augmenter leurs tarifs.

C'est de la magie !

Le chef de l'Etat a ainsi montré que question solidarité et professionnalisme, son gouvernement ne vallait pas mieux que les deux derniers. L'action de la droite "décomplexée" et fière de son "ouverture" (LOL) trouve ici ses limites. Pour expliquer sa politique, Sarko est ainsi obligé de tenir meeting ! Il rattrape ainsi les conneries de ses camarades à coup de promesses totalement démagogiques et, pire, très coûteuses. C'est à croire qu'avec lui, la campagne pour 2012 a déjà commencé.

Et dire qu'ils avaient mis Woerth au budget pour contrôler Apéroborloo...

B-)

Accueil

Haut de page

Imprimer

Ajouter aux favoris

Publié dans Opposition !

Commenter cet article