Le jeu des 7 différences

Publié le par Bast

Monsieur Bayrou, vous ne savez vraiment plus quoi dire pour nous faire croire à votre grand bluff. Vous seriez ainsi harcelé de demandes de part et d'autre du " mur de Berlin " que vous dites vouloir abbattre. Dernière affirmation : vous déclarez être " le seul à pouvoir réunir DSK et Borloo ". Vous ajoutez même : " Je ne vois pas de différence majeure avec Dominique Strauss-Kahn d'un côté ou Jean-Louis Borloo de l'autre ".

Monsieur Bayrou, peut-être que pour un opportuniste comme vous, rien ne sépare la gauche de la droite. Vous estimez-vous assez habile pour affirmer de manière aussi péremptoire qu'il n'y a " aucune différence majeure " entre DSK et Borloo ? Voici un petit jeu qui pourra vous aider à réduire le gonflement de vos chevilles :

Le jeu des 7 différences

1 : DSK soutient Ségolène Royal, Borloo soutient Sarkozy. " Aucune différence majeure ", certes, vous concernant : aucun des deux n'appelle à voter pour vous.

2 : DSK a été ministre des Finances de Lionel Jospin, Borloo a été ministre de l'Incohésion sociale de Raffarin et Villepin : vous partagez le mauvais bilan de la droite que vous avez soutenue, mais pas le bon bilan de Yoyo que vous avez combattu.

3 : DSK est sobre et brillant, Borloo boit et se néglige.

4 : DSK est fidèle à son camp, Borloo est attiré par le pouvoir et les promesses qu'a su lui faire Sarko.

5 : DSK est plus éloquent que n'importe quel membre de l'UDF, Borloo ne s'exprime que dans un langage flou et incompréhensible.

6 : DSK est de gauche, Borloo n'est nulle part. Et quand on se dit ni de droite ni de gauche, comme vous, c'est que l'on n'ose pas avouer qu'on est de droite.

7 : Enfin, si par le plus grand des hasards vous êtes élu, DSK ne vous rejoindra pas, mais Borloo reviendra en courant.

B-)

Accueil

Haut de page

Imprimer

Ajouter aux favoris

Publié dans Présidentielles 2007

Commenter cet article

bast64 20/04/2007 12:05

Vidéo "Le Vrai Bayrou" :
http://www.dailymotion.com/search/sarkozy/video/x1rfb6_le-vrai-bayrou

bast64 19/04/2007 16:35

A ceux qui croient encore que Rocard n'a pas agi par intérêt :
"Rocky candidat", Le Canard enchaîné, 18 avril 2007, p.2 :
C'est en arrivant à Mulhouse, vendredi 13 avril, que Ségolène Royal a appris l'"ouverture" de Michel Rocard en direction du centre de Bayrou. En allant déjeuner avec les édiles alsaciens, la candidate s'est écriée : " A une semaine du premier tour, je peux bien vous faire rire ! ". Et elle leur a raconté cette histoire incroyable : à trois jours du dépôt des parrainages au Conseil constitutionnel, Michel Rocard demande à être reçu par la candidate PS. Laquelle ne peut guère faire autrement que d'accepter : elle avait fait la bourde d'oublier d'inclure l'ex-Premier ministre au sein de son équipe. Rocky fait alors un tour sur la situation politique présente et critique la " mauvaise campagne " de son interlocutrice. Pour arriver à cette conclusion : " Je pense qu'il faut que tu te retires ". Ségo (c'est toujours elle qui parle) est " soufflée ". Elle ose tout de même un timide : " Mais Michel, les militants m'ont désignée. Que va dire le parti ? ". Réponse directe de l'ancien Premier ministre : " Tu te désistes en ma faveur. J'accepte et je t'associe à ma campagne ". Refus poli - et ferme - de la candidate.
A quelques heures du premier tour, Rocard va sans doute faire la même proposition à Bayrou...
CQFD

pintxo 18/04/2007 21:10

C'est mon côté béarnais...

pintxo 18/04/2007 19:55

C'est vrai que tu te la pètes un peu (hé hé)

homopoliticus 18/04/2007 17:24

Enfin, je trouve quand même fantastique ta capacité à faire des pseudo-analyses psychologiques des gens. Tu consultes mme soleil ou quoi ? Alors comme ça je suis bloqué ? Tiens c’est marrant on ne se connaît même pas et je ne t’ai laissé qu’un seul commentaire ! Bravo, une analyse très fine. J’espère que tu pousses un peu plus lorsque tu écris tes articles.
Pour ta gouverne je me fiche autant de Royal (sans e) que de sarko. En fait non sarko c le mal absolu. Ce qui me gêne c’est la béatitude des gens face à une personne qui, à mes yeux, représente au même titre que sarko toutes les vielles traditions politiques que je rejettent.

++