Anniversaire de la mort du CPE - Dossier spécial

Publié le par Bast

Alors que près d'un jeune sur deux se déclare encore indécis, bast64 effectue un devoir de mémoire salutaire.

Il y a un an, la jeunesse emportait l'un des combats les plus importants de cette génération. La mobilisation contre le CPE (contrat nouvelle embauche) a gagné toute la France, et constitue une victoire sans précédent contre la droite.

Les jeunes ont eu la peau de Dominique de Villepin. Ils ont également rappelé pour longtemps que la précarisation de la société ne commencerait pas par eux.

Pendant deux mois, de Rennes à Strasbourg, de Lille à Marseille, en passant par Bayonne et Paris, la jeunesse a résisté et défendu ses droits. Alors que la campagne électorale se détourne des enjeux sociaux, l'anniversaire de la mort du CPE vient comme une piqure de rappel.

Revivez les temps forts de la lutte en photos :

Paris : Sorbonne (.rar 2677 ko)

Paris : Manif du 7 février 2006 (.rar 662 ko)

Paris : Manif du 16 mars 2006 (.rar 760 ko)

Paris : Manif du 18 mars 2006 (.rar 3978 ko)

Paris : Manif du 23 mars 2006 (.rar 3161 ko)

Paris : Manif du 28 mars 2006 (.rar 2682 ko)

Paris : Manif du 30 mars 2006 (.rar 692 ko)

Paris : Manif du 31 mars 2006  (.rar 1412 ko)

Bordeaux (.rar 825 ko)

Grenoble (.rar 593 ko)

Lille (.rar 247 ko)

Lyon (.rar 381 ko)

Rennes (.rar 1127 ko)

Toulouse (.rar 699 ko)

Province (.rar 4794 ko)

Sélection (.rar 6835 ko)

... ou en vidéos !

Et dans l'isoloir, n'oubliez pas qui a déjà essayé de vous niquer.

B-)

Accueil

Haut de page

Imprimer

Ajouter aux favoris

Publié dans Présidentielles 2007

Commenter cet article

bast64 05/04/2007 14:24

Tout d'abord, je te remercie pour tes encouragements.
Ensuite, sur le CPE, je dois dire que j'étais moi aussi étudiant à la Sorbonne (à Paris I). Je peux donc témoigner de la mobilisation - en tout cas sur Paris !
Sur le réveil de la gauche, je te rejoins en partie dans la mesure où les élections présidentielle et législatives permettront de le concrétiser.
Dans le cas contraire, ce qui restera de la lutte contre le CPE sera sans doute la formidable capacité de mobilisation de la jeunesse... En attendant la prochaine tentative de hold up de la droite dure.
Enfin, je n'oublie pas les slogans et les mots d'ordre - disons officieux - de ces manifs sans lesquels elles n'auraient pas rassemblé autant de gens : pour moi, c'était aussi une mobilisation contre Sarkozy.
Le refus de la politique de précarisation visait préventivement Sarkozy, selon les mêmes représentations que partageaient les Français présents dans les rues le 1er mai 2002.
Des petites choses que les sondeurs ne cerneront jamais...

Etienne 05/04/2007 14:02

Salut,
 J'ai gardé un grand souvenir de cette mobilisation non pas seulement parce que j'étais au première loge et que ma fac, la Sorbonne, était fermé (youpi les vacances et les manifs)... Le CPE n'a pas été qu'une série de manifestation ni une victoire ponctuelle sur un gouvernement et une loi scandaleuse. Il marque pour moi le retour d'une gauche combative, à une époque, où il était inconcevable d'imaginer un candidat PS au deuxième tour des présidentielles. A titre personnel, je ne voyais pas d'autre issu qu'un combat Villepin/Sarkozy... Peu de gens s'en souviennent, mais le CPE a également sonné le réveil de la gauche à un moment où elle était complétement apathique.
Etienne
PS: Continue ton travail Bast, je ne suis pas toujours d'accord sur tout, mais je trouve que tu fais de bonnes analyses.