La commission de campagne fait des siennes

Publié le par Bast

La Commission nationale du contrôle de la campagne en vue des élections présidentielles (CNCCEP) a demandé Gérard Schivardi de passer au pilon ses professions de foi au motif qu'il ne peut se déclarer " candidat des maires ".

Ben voyons ! La CNCCEP se fait juge de la représentativité des candidats avant l'élection ? Pourquoi n'aurait-on pas le droit de se dire " candidat des maires " ? Ou candidat de n'importe qui d'ailleurs ? Nihous se dit bien candidat des chasseurs.

Seulement, Nihous est bien le représentant du lobby viandard. Schivardi, lui, n'a pas de chance : il n'appartient pas à un lobby et certainement pas au lobby des maires. L'Association des maires de France lui doit pourtant une fière chandelle : grâce au candidat du Parti des Travailleurs, ce discret club d'édiles a fait la une de la presse. Quelle ingratitude : mettre au pilon les documents incriminés revient à vider les caisses de campagne du PT.

Conclusion : s'il n'y a pas de lobby pour s'opposer à votre stratégie de représentation, vous pouvez représenter un peu n'importe qui. Ainsi, quand Jean-Marie Le Pen ou Philippe de Villiers prétendent incarner la nation française, personne ne peut les en empêcher. Quand Bové se dit candidat des sans-voix, aucun lobby des sans-voix n'intente d'action. La démocratie française est devenue celle des lobbies, dont le bras armé dans la campagne est la CNCCEP.

Devant pareil paradoxe - et sans vouloir donner à penser qu'elle se déjuge - la CNCCEP a donc convoqué l'ensemble des directeurs de campagne pour leur faire part d'un changement dans les règles de la campagne.

Les nouvelles règles sont fondées sur un principe simple. Aucun document de campagne (affiche, tract, site Internet, etc.) ne doit faire apparaître de prétention de représentation catégorielle. Il devient donc interdit de se proclamer " candidat du travail ", " candidat du changement ", candidat de la ruralité ", etc.

Afin de permettre que le débat public ait quand même lieu, la CNCCEP a toutefois prévu une solution : le critère thématique devra se substituer au critère catégoriel. En gros, vous pouvez vous positionner sur un thème, pas sur une catégorie de Français. Sinon, c'est l'élimination directe, avant le premier tour, comme pour Schivardi, attention les gars.

Dans un souci d'équité, il a donc été proposé un tirage au sort entre différents thèmes de campagne : santé, éducation, sécurité, emploi, agriculture, transports, recherche, international, justice et économie.

A l'issue de cette procédure inédite, c'est le thème des transports qui a été tiré au sort. Les candidats devront donc débattre uniquement sur ce thème, et leurs campagne ne pourra se décliner qu'à partir des transports. Les staffs et autres état-majors ont jusqu'à ce soir minuit pour trouver des idées afin de faire passer un message plus général à partir de cette thématique. Voilà le résultat :

Retrouvez chacune de ces "affiches" dans la galerie Divers

B-)

Accueil

Haut de page

Imprimer

Ajouter aux favoris

Publié dans Présidentielles 2007

Commenter cet article

Bixente64 31/03/2007 09:32

Agur !
J'ai créé une communauté "anti-frontiste"...
http://www.over-blog-v2.com/communautes/liste-blogs-1000143583-Non+au+Front+National..html
L'adhésion est gratuite...
Adishatz !