Médias - Ne pas dire que Sarko est corrompu !

Publié le par Bast

Les révélations du Canard sur les patrimoines de Sarko et Ségolène font des remous, quoi qu'en disent les médias et les instituts de sondages qui, quand par hasard ils les évoquent, mettent les deux histoires sur un même plan. Pourtant, comme Sarko, ils comparent "des carottes et des navets".

Gauche trop riche et droite trop vendue, ça va encore profiter au "centre" si personne n'explique la différence

Imaginons un instant que les infos du Canard soient vraies - ce qui est loin d'être impossible - et que les tribunaux, les services fiscaux et tout le toutim poursuivent les deux candidats. Si Ségo et Sarko étaient effectivement déclarés coupables des faits relatés par le Canard, leurs sorts seraient on ne peut plus différents.

Dans l'hypothèse la plus pessimiste, Ségolène Royal s'en titerait avec un petit redressement, alors que Sarko serait condamné à de la prison avec sursis et à une forte amende*. Contrairement à ce que sous-entend le traitement journalistique dont elles font l'objet, ces deux affaires ne sont pas équivalentes. Or ce nivellement médiatique profite à Sarko, accusé de faits bien plus graves. Grâce à bast64, vous comprendrez pourquoi avant les autres.

Le mobile

Pourquoi Ségolène Royal aurait-elle sous-estimé son patrimoine ? Boursière, devant sa réussite au système éducatif public et élue du peuple, quelle intérêt peut-elle avoir à dire que son patrimoine est moins élevé que ce qu'il n'est vraiment ? Et bien c'est parce qu'en France, la réussite est suspecte : vous pouvez être riche, à condition de l'être depuis 20 générations. Ce n'est pas une question d'argent. Mais si vous souhaitez devenir candidate d'un parti de gauche, mieux vaut sembler moins riche. Ségolène Royal aurait donc commis l'erreur de croire que son patrimoine la pénalisait, dans un pays où il est louche de faire fortune, où les inégalités croissantes ont multiplié les jaloux.

Pourquoi Nicolas Sarkozy aurait-il profité des cadeaux du plus gros promoteur de la ville dont il était maire ? Pour lui, pas de problème : il a le droit d'être riche puisqu'il est de droite. Combien exactement ? On ne le saura sûrement jamais, puisqu'il refuse de faire connaître son patrimoine. Ici, il s'agit de l'ivresse du pouvoir, de l'arrogance de ceux qui se permettent les pires magouilles en sachant très bien qu'il ne leur arrivera rien. Moralement, c'est vraiment pas pareil.

La somme

Ségo aurait économisé 5 138 euros, soit l'équivalent de 0,23 m² (un carré de 48 cm de côté) d'un appartement dans l'ex-résidence de Sarko sur l'Île de la Jatte. Une goutte d'eau dans son patrimoine, rien qui justifie une accusation d'enrichissement personnel.

Sarko aurait bénéficié 300 000 euros de cadeaux de la part de son promoteur favori, Lasserre (selon la fourchette la plus basse). Cela rappelle les histoires les plus sombres du financement politique, et encore, à une époque où aucune législation n'empêchait les élus de bénéficier des largesses des lobbies. Pour le candidat de l'UMP, les faits sont postérieurs aux lois votées au début des années 1990. C'est impardonnable, mais les journalistes charitables préfèrent ne rien voir.

Vous ne voyez pas une petite différence ?

L'infraction

Ségo aurait sous-estimé son patrimoine : elle risque seulement que sa situation soit régularisée par les services fiscaux, c'est-à-dire un redressement de 5 138 euros. Point barre.

Sarko aurait quant à lui sous-payé son appartement et bénéficié de travaux réalisés par le principal promoteur de la ville qu'il administrait. C'est bien plus grave, puisqu'il est passible de poursuites pour les délits suivants :

1 - Sarko risque 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende pour prise illégale d'intérêts.

2 - Sarko risque 10 ans de prison et 150 000 euros d'amende pour corruption passive.

"Corruption passive"... "Prise illégale d'intérêts"... De biens vilains mots que l'on n'est pas près de voir répétés dans les rédactions et tribunaux parisiens...

Après avoir partagé ses rêves élyséens, Sarko a les mêmes cauchemars judiciaires que Chirac

B-)

* Jean-Paul Huchon a été condamné le 20 février pour prise illégale d'intérêt à 6 mois d’emprisonnement avec sursis, 60 000 euros d’amende et un an d’inéligibilité (décision frappée d'appel).

Accueil

Haut de page

Imprimer

Ajouter aux favoris

Publié dans Présidentielles 2007

Commenter cet article

bast64 08/03/2007 16:25

Enfin !
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-880620,0.html

bast64 08/03/2007 11:52

Ton texte est passé à la TVA : il en manque 19,6 % !
Damned ! Encore un coup du fisc !

juju 08/03/2007 10:39

peu de chose a ajouter, la nuit ne m'a pas porté consei, mais désormais, si je me fais coffré, je saurais quoi dire : "c'est de la faute de l'administration fiscale et peut être du comptable". Les chiffres ne sont pas le fort de ségo.  Allez ségo on te donne  le poste de ministre  @ l'emploi dans le prochain gouvernement de droite et je suis sur que tu arriveras aussi bien qu'eux à falsifier les chiffres, on compte tous sur toi, tu vas bel et bien faire de la politique "autrement"c'est marrant ca me fait penser à la défense de certains qui seraient tentés de dire:"mais merde je savais pas qu'ils coutaient autant d'argent ces travaux, moi on m'a présenté une facture, je l'ai payé!!... et en plus c'est de la faute de l'administration fiscale!!"Je pense que dans un but de salubrité publique et selon le principe d'équité, une fois n'est pas coutume, va falloir mettre l'administration fiscale en taule!. le gouvernement qui a les corones de faire ca ou de le promettre aura le score de Chirac vs Le Pen, croyez moi.pour terminer, je suis bien sur que lors de sa prochaine allocution

bast64 08/03/2007 09:44

Juju, je suis très content que tu te sois décidé à remédier à tes insomnies en cassant du Royal, en particulier sur bast64.
Tous les deux avons fait du droit : tu ne peux qu'adhérer à la problématique de l'article qui est que ce dont on accuse Sarko est bien plus grave, mais traité sur le même plan.
" Au nom de quoi " (pour reparaphraser Sarko) es-tu prêt à dire des énormités du genre : " un couple qui ... a en partant de rien ... amassé des sommes aussi importantes, qui feraient pâlir d'envie la plupart des enarques pantouflés ". Tu sais très bien que ce n'est pas le cas, car quand un énarque pantoufle, c'est pour gagner bien plus d'argent que tous les mandats du monde ne pourraient apporter.
Je te connais assez pour savoir que tu ne changeras jamais d'avis, mais pourquoi te donnes-tu autant de mal à défendre ce candidat UMP que tu ne soutiens pas pour autant ?

bast64 08/03/2007 09:36

Et moi qui croyais que Stéphane Bern était royaliste... J'en suis pour mes frais. Faire une émission sur la capacité d'une femme à être présidente, c'est déjà douter de cette capacité. S'étonner qu'une femme puisse ne pas être douce et sympathique, c'est également succomber au préjugé machiste. Souvenez-vous de ce que Chirac a dit à Gérard Carreyrou en 1995, alors que le directeur de l'info de TF1 avait roulé pour Balladur : " Pour vous, ce sera les mines de sel ". Tout le monde avait trouvé normal qu'il affirme son autorité en ne se laissant pas marcher sur les pieds. Souvenez-vous aussi d'Alain Genestar, viré de Match à la demande de Sarko après qu'il ait décidé de publier les photos de Cécilia Sarkozy et son amant. Personne ne s'en est vraiment offusqué, préférant saluer la réaction virile du mâle outragé. Souvenez-vous également du pétage de plomb de Sarko sur le Doyen Portelli, qui avait osé le critiquer. Souvenez-vous enfin que le site paslesroyal est un site d'extrême droite surlequel on prend bien soin d'éviter la confrontation entre projets, parce que ça fait très mal à la tête de réfléchir..