Promesses électorales : Sarko va devoir appeler Cofidis

Publié le par Bast

Sarko est une bille en économie, ça on le savait.

Lundi, Libé n'a pas eu à trop chercher pour pondre un article sur l' " Impossible promesse fiscale " de Sarko : baisser de 4 points de PIB la part des prélèvement obligatoires.

Voilà qui fait bien rire Eric Besson, qui rappelle que les propositions socialistes seront, elles, financées.


En effet, malgré les nombreuses explications, les médias persistent à assimiler le pacte présidentiel de Ségolène Royal à la liste inconsidérée des cadeaux promis par Sarko ! Ils se gardent d'ailleurs bien d'aller demander à leur candidat chéri où il compte trouver les dizaines milliards dont il aura besoin.

A ce stade, il semble utile de rappeler qu'il y a une petite différence entre Ségo et Sarko :

- La valorisation du pacte présidentiel est évaluée à 35 milliards d'euros. Sans augmentation des prélèvements obligatoires (objectif de croissance moyen 2,5 % sur 5 ans) et redéploiement de certaines dépenses et économies (voir aussi le rapport DSK).

- Le projet du candidat sortant de l'UMP est chiffré à 52 milliards d'euros auxquels s'ajoutent 72 milliards d'euros dûs au coût net de la baisse de 4 points des prélèvements obligatoires. Pour les sarkozystes qui sauraient encore compter, ça fait 124 milliards d'euros. Il va falloir appeler Cofidis !

Mais quand on aime, on ne compte pas !

 

B-)

Accueil

Haut de page

Imprimer

Ajouter aux favoris

Publié dans Présidentielles 2007

Commenter cet article

bast64 15/02/2007 18:57

Vas plutôt voir ça :
http://www.bast64.com/article-5661527.html

Egoitz Jorigiberri 15/02/2007 16:45

Juste comme ça ...http://www.dailymotion.com/video/x17qfb_besson070215Bande de démago !Egoitz Jorrigiberri

Egoitz Jorigiberri 15/02/2007 16:32

Mon cher bast64,Quelle objectivitée ! Mr Eric Besson député socialiste qui en plus comme profession est consultant en ressources humaines ! Comme grand Economiste on a vu mieux (oui je sais il est membre de la com' des finances).En plus, ce spécialiste en économie au PS, chargé du chiffrage du pact de la candidate à annoncé sa démission à F. Hollande et sa mise en retrait de la campagne pour "raison personnelle", selon son entourage il n'aurait pas accepter d'être contesté de l'équipe de campagne et refuse d'avaliser :  "les contradictions et les palinodies de la direction de campagne" (je site). Alors bravo ! encore un.Donc si votre budget était si réalisable, pourquoi s'est-il barré ? S'il était en osmose avec le PS, pourquoi s'est-il barré ?Le financement est tout simplement irréalisable. A tel point que que même cofodis et sofinco réunis ne veulent pas financer !C'est simple de proposer des trucs bidon et se barrer par la suite ! Methode PSAgur,Egoitz Jorrigiberri

bast64 14/02/2007 18:26

Voir aussi :
http://www.bast64.com/article-5604993.html