PSG : Légitime incompétence

Publié le par Bast

Quand on prend 4 à 2 contre un club israélien inconnu, ça fait mal au cul. Se rendre compte qu’on supporte une équipe en bois avec un entraîneur en carton, et qu’en plus on n’est pas très malin au départ, pousse à faire des trucs complètement débiles. L’effet de groupe, peut-être… En tout cas, rien n’excuse le fait de s’en prendre à un pauvre supporter adverse isolé quand on est 150.

Le policier qui a tué hier un supporter du PSG et en a blessé un autre était en fait en train de protéger l’Israélien passé à tabac par la bande de la tribune Boulogne du Parc. Des types pas très fins… Manque de bol, le flic était Noir. Un Noir, un Juif, c’en est trop pour les adeptes de la ratonnade qui font le charme des soirées du Parc.

 

« Hooooooooooooooooooo-li-lé-lé »… Il n’en fallait pas plus à ces hooligans humiliés pour péter un plomb : « Sale nègre ! », « Bleu-blanc-rouge, la France aux Français ! », pouvait-on entendre lors de ce grand cafouillage.

 

Or, selon le témoignage de Philippe Broussard, journaliste de l’Express présent sur les lieux, le policier cherchait véritablement à se protéger et à protéger le supporter de l’Hapoël Tel Aviv. Il a d’abord fait usage de sa lacrymo, puis s’est réfugié dans un Macdo aussitôt pris d’assaut avant d’utiliser son arme de service : 1-0.

 

Ça se passe comme ça chez McDonald's


Aujourd’hui, les syndicats de flics crient à l’injustice et invoquent la légitime défense. Or, l’un des éléments caractérisant la légitime défense est, en droit, le concept de proportionnalité à la menace. Certes, l’appréciation est subjective quand un groupe de 150 fachos se jette sur vous, que vous êtes flic, en train de protéger un Juif, et qu’en plus vous êtes né aux Antilles… Toutefois, la mort de Julien est inacceptable. Mais, plutôt que de s’en prendre au flic qui a tiré, ne devrait-on pas pointer du doigt le manque de professionnalisme des forces de l’ordre, dont le dispositif mis en place hier soir a laissé l’un des leurs isolé alors que ça chauffait grave.

 

Encore une fois, on va nous faire le numéro cliché du lampiste effrayé qui a tiré comme sur un lapin, au lieu de remettre en question des méthodes de maintien de l’ordre complètement obsolètes en matière de violences urbaines. On l’a vu pendant les émeutes de l’an dernier, revu pendant la lutte contre le CPE et rerevu hier soir après la pitoyable prestation des footballeurs parisiens. A part ça, l’ordre sarkozyste règne.

B-)

Haut de page

Imprimer

Ajouter aux favoris

 

 

Publié dans bast64

Commenter cet article

Bast 10/12/2006 16:44

Pour voir comment Sarko gère l'insécurité dans les stades (et ailleurs) :
http://www.dailymotion.com/search/sarkozy/video/xraoa_arret-sur-images-fr5-3-dec-2006
France 5, Arrêt sur images du 3 décembre 2006.
B-)

Bast 27/11/2006 16:41

Rendons à César ce qui est à César : merci Démosthène pour ton info sur la LDH :http://demostheneleblog.canalblog.com/

Bast 26/11/2006 19:43

Merci de m'avoir fait remarquer que ma thèse des faits est partagée par la Ligue des droits de l'homme :
http://www.ldh-france.org/actu_derniereheure.cfm?idactu=1359
B-)