A poil Nico

Publié le par Bast

A l'image de sa très jolie femme, Nicolas Sarkozy se retrouve à poil. A poil dans les sondages, à poil dans ses "actions", à poil devant les délocaliseurs, à poil devant les dictateurs menacés, à poil devant les électeurs exaspérés : il est à poil partout. Ce numéro de strip-tease avait pourtant bien commencé : photos chez Disney, cérémonies secrètes et voyages de noces à l'usine : du pipolitique comme on l'aime.

undefined

En réalité, derrière la communication méticuleusement maîtrisée, c'est l'improvisation la plus totale. L'homme qui ne travaille désormais plus qu'entre 9 et 20 heures a de plus en plus de mal à tenir ses élus, qui le fuient aujourd'hui comme la peste. Privé du terrain électoral des municipales par ses amis gênés, le Président se voit ramené à ses dossiers nationaux. Vous savez, "ces dossiers que le Président de la France trouvera sur son bureau le jour de son élection". Même les voyages n'y font plus : revenu bredouille d'Inde, le Président ne veut pas donner le spectacle d'une nouvelle déconvenue.
Ses conseillers de l'ombre et (surtout) de la lumière sont donc priés de redoubler d'efforts pour aider le gouvernement fantômatique à faire croire qu'il peut faire face : logement, pouvoir d'achat, politique énergétique, OGM, libertés publiques, réformes : il n'y plus vraiment personne. Alors on fait des plans "Alzheimère", des annonces sur les retraites (pour 2012), des plans banlieues à la con, des bigoteries diverses en forme de leurres.
En fait, c'est la panique. Partout à l'UMP, on commence à ouvrir sa gueule. On cache les logos du parti sur les affiches, on critique la pipolisation, on fait des papouilles aux taxis... on se tient à l'écart de l'Elysée. L'arriviste arrivé s'est fait exploser le melon. Il n'aura pas fallu plus de neuf mois pour que le vernis saute : c'est mieux que Mitterrand. Il faut dire qu'Attali a depuis perfectionné ses idées de merde.

Publié dans Opposition !

Commenter cet article