Mal soigné

Publié le par Bast

Sarko-fou-camisole-100108.jpg

On a appris hier que Sarko s’était fait hospitaliser pour une opération à la gorge à la fin de l’année dernière, juste avant de partir pour le Maroc. Contrairement à son engagement de transparence en la matière, le Président a choisi de maintenir le black out sur son état de santé, imitant en cela ses prédécesseurs : ceux qui croyaient à la rupture en sont encore pour leurs frais. Il aurait pourtant suffi que ses conseillers lui rappellent cette annonce, entendue à la cour du Roi Soleil : « Le fistule à l’anus du Roi a été réduit ! » ; il aurait ainsi pu en tirer gloire, se montrant à la fois bien conseillé et bien soigné.
Quoi qu’il en soit nous savons désormais que Sarko a été soigné pour un abcès à la gorge, conséquence d’une angine « mal soignée ». L’info principale n’est donc pas le secret minablement maintenu sur ce dossier, mais plutôt le fait que notre chef de l’Etat est « mal soigné ».
Nous avons pourtant bien tort de nous inquiéter des conséquences de la vie débridée d’Omnisarko sur son intégrité physique (un jogging de trop, une surconsommation de Viagra ou de chocolats, une hydrocution sur une plage ensoleillée, et tout est foutu).
bast64 soulève aujourd’hui un autre lièvre : sa santé mentale. Des rumeurs feraient état de graves troubles du comportement et de la personnalité chez notre Président : amnésies fréquentes, inconstance des messages, changements d’avis intempestifs, inconsistance des propos ou encore agitation chronique. Une question se pose aux citoyens épris de transparence que nous sommes : le psychiatre de Nicolas Sarkozy est-il aussi mauvais que son médecin ? Est-il aussi « mal soigné » au plan physique qu’au plan psychique ? A moins que ses symptômes comportementaux, ses migraines chroniques et son enflement fulgurant du melon ne soient les signes d’une tumeur au cerveau ? « Il y a de grandes chances que vous l’appreniez après », nous a-t-on dit…

Publié dans Opposition !

Commenter cet article