Retournement et décivilisation

Publié le par Bast

undefined
Il doit avoir la tête ailleurs... Au détour de l'un de ses voyages, Sarkozy a ouvert une parenthèse de travail dans ses interminables vacances. La conférence de presse qu'il a tenue ce matin à l'Elysée était ainsi sensée enrayer la chute libre de sa cote de popularité et remettre l'ordre sarkozyste en marche.
Annoncé à grands renforts médiatiques - comme les fameux
voeux -, ce show télévisé en direct se voulait être la solution miracle aux multiples voies d'eau qui menacent d'engloutir le vaisseau sarkozyste : pouvoir d'achat, cadeaux de milliardaires, instrumentalisation de sa vie privée, etc. Le retournement d'image pend au nez du Président : la presse fait ses choux gras de la "fin de l'état de grâce" ; et ça, ça fait mal.
Comme à chaque incident, Sarko convoque ses caméras chéries. Or une conférence de presse, c'est fait pour répondre aux questions. Les journalistes amusés et complaisants n'ont cependant osé que de rares invectives - notamment sur les 35 heures -, ce qui devrait les couvrir de honte pour le reste de l'année. Rien ou presque rien d'essentiel n'a été abordé : politiquement, c'est un échec.
Certains considèreront néanmoins que Sarkozy est très fort, qu'il a réalisé un coup de maître en se jouant à merveille des journalistes et en reproduisant les conférences gaulliennes à l'ORTF. Pourtant, imbu de sa personne au point de croire que l'annonce de son mariage allait calmer la faim de questions auxquelles il aurait dû répondre, Sarkozy s'est doublement fourvoyé dans l'autosatisfaction et la suffisance avec son fumeux concept de politique de civilisation.
Manifestement, cette offensive idéologique est un nouveau leurre, tant elle est creuse, floue et prétentieuse à la fois. Finalement, le seul élément "sérieux" qui ressorte de cette minable prestation, c'est Carla. Sauf que nous, nous n'attendrons pas la fin de l'année pour nous retrouver cocus !

Publié dans Opposition !

Commenter cet article

bast64 18/01/2008 18:43

Merci pour ton long, drôle et très intéressant commentaire.

Zebof 18/01/2008 16:45

Ha bon?  Je l'ai pourtant trouvée très intéressante cette conférence de presse. Il est vrai que nous n'y avons rien appris de concret au sujet de l'avenir économique de notre pays et nous savions déjà qu'il nous faudra (veuillez excuser ma petitesse)  travailler plus pour gagner... moins. Je passerais aussi sur la qualité suspecte des questions qui lui ont été posées. A moins que... Monsieur Joffrin... Non je m'y arrête Sarkozy aurait il instauré une monarchie élective ? (et à la différence de certains journalistes je ne mettrais pas de guillemets a monarchie élective). Grâce à cet homme  et à sa "petite" question j'ai pu mesurer les sommets d'ignorance (?) qu'est capable d'atteindre Mr the President. Et merci TF1  et a son journal de 20 heure de permettre à la TVpopulasse d'élever ces connaissances historiques et politiques. Quoi! Vous ne le saviez pas ? Et bien Nicolas nous l’apprend, la monarchie ne peut être qu’héréditaire, et certainement pas élective! Par contre absolue... Finalement si Joffrin a "trouvé que ça" Sarko Le Bref lui avait mensonge et mépris pour seul salut. Allez courage ce n'est qu'une affaire de temps... Et pour patienter un peux de presse pipole. Six mois après son mariage présidentiel Sarko le bref, ruiné par sa Dame de luxe et régnant sur un Etat au bord de la crise  financière dût fondre son alliance, sa rolex et ses ray ban pour financer l'envoi de troupes supplémentaires en Afghanistan. Malheureusement, la menace venait de l'intérieur. Privé d'héritage, et rongé d'ambition son Fils Jean qui déjà avait laissé pousser la Crinière des Rois divins poignarda son père lors de la 341ème conférence de presse présidentielle.  Pierre pris alors le micro et s'autoproclama roi de France. Mais s'était sans compter sur la soif de pouvoir de son frère Pierre. Jean finit tondu à Saint Bertin. Mais Pierre ne put savourer que peut de temps ce pouvoir qu’il devait à son père. Un an après son accession au trône il mourut empoisonné. Le petit Louis étant trop jeune pour régner sur le fragile royaume Carla s'autoproclama régente. C'est alors que poussée par les grands financiers de ce monde Cecilia, la mère naturel du petit Louis, troisième fils de Sarko Le Bref revint sur les devant de la scène. Après 5 ans de Fronde et face à la politique d'ouverture à outrance de Carla, Cecilia, ne pouvant pas suivre le rythme de sa jeune et farouche rivale termina ses jours seule dans un couvent. Traumatisé par cette Guerre, le petit Louis devenu grand et bien sûr roi grâce au sang qui coulait dans ces veines, se découvrit une passion pour la serrurerie. Hé oui a force d’ouverture… C’est ainsi que Louis se désintéressa de son royaume. Et la TVpopulace, jusque la tenue en haleine par l’histoire croustillante de ses rois connut un manque. Le sevrage  fut long et difficile tant l’addiction au Sarkoshow était grande. Mais petit à petit la TVpopulace retrouvât son statut de publique puis de citoyen.  C’est alors qu’elle comprit  sa liberté lui avait été volée.  Alors elle demanda à la récupérer, avec au passage la tête du dernier roi…

stef et mimile 10/01/2008 09:48

Les journalistes étaient-ils bridés, ou n'ont-ils pas osé ? Aucunes questions incisives.... Et lorsqu'elle étaient un pêu dérengeantes, Sarko remballait à grands bras, par exemple avec Joffrin, l'éditorialiste be Libé : ce dernier, rouge de honte ou de colére (ou les deux?) et resté pantois...jusqu'au lendemain dans son éditorial... Pourquoi ne pas avoiré rétorqué en direct ???  Je suis écoeurée : les journalistes avaient un boulevard devant eux pour le coincer sur certains sujet qui fâchent, comme la réforme des 35h, celui de la fusion anpe-assedic, le pouvoir d'achat, la réforme du code du travail, et j'en passe... Tout cela est bien étrange.Bonne continuation, Mimile