Billions dollars baby : Sarkaust et Kadhafistophélès

Publié le par Bast

Sarkhadafi.jpg
Après avoir brulé sa belle cape rouge de "Président du pouvoir d'achat", Sarko déroule son beau tapis rouge de "Président des droits de l'homme" pour l'un des plus grands terroristes et dictateurs que la Terre ait porté depuis des décennies.

Fallait-il recevoir Kadhafi ? Bien sûr que non. Falllait-il signer avec lui des contrats nucléaires ou militaires ? Encore moins. Fallait-il cautionner son  retour sur la scène internationale ? Peut-être pas. Quoi qu'il en soit, Kadhafi le Rangé et Sarko le Dérangé nous offrent un bien piètre spectacle d'hypocrisie géopolitique déguisée en protocole.
Certes, refiler du nucléaire civil à tous les pays arabes est une idée noble au regard des enjeux liés à leur développement. Mais c'est tout de même risqué. Il ne faut pas oublier que de M6 à Ben Ali, en passant par Boutef et Kadhafi, les nouveaux amis de Sarkozy ne sont pas ceux de la démocratie. Ils préfèrent souvent l'armée à la presse ou le chantage à la négociation.
Cette belle petite mise en scène de l'amitié franco-lybienne sur fond de tente Quechua n'est bien sûr que l'une des innombrables contreparties à la libération des otages bulgares. Et puis Yade, Kouchner, et leurs ex de l'opposition ont beau gueuler, une petite visite d'Etat contre un gros coup médiatique, c'est quand même une bonne affaire pour Sarko, surtout s'il y a des contrats juteux à la clé. Et tant pis pour les droits de l'homme : on se les met sur l'oreille, on les fumera plus tard...

Publié dans Opposition !

Commenter cet article