Bienvenue dans l'opposition

Publié le par Bast

Bayrou-Jesus-3.jpg
Qui m'aime me suive !

Salut François,

Alors comme ça, tu as choisi d'enterrer les restes du giscardisme en créant ton MoDem. Ce faisant, tu franchis le point de non retour : tu entres vraiment dans l'opposition.
Tu verras, l'opposition c'est super. Bon, d'accord : c'est plus rustique, plus cheap. Mais ça vaut le coup. Certes, la soupe est plus rare et plus froide, mais tu finiras par t'y habituer. Tu passeras peut-être moins à la télévision, ton garde du corps sera sans doute un peu plus maigre, ta voiture moins rutilante et tes poches plus vides. Mais tu découvriras le bonheur d'être marginalisé, toi aussi, par le sarkosystème.
Privé de tes soutiens, de tes amis, de tes élus, il ne faudra pas te décourager : c'est très difficile d'être dans l'opposition. Il faut en avoir un minimum. D'ailleurs, de nombreux camarades n'ont pas supporté : il ne leur a pas fallu cinq ans pour regagner les hautes sphères. Alors que nous perdions l'élection, ils faisaient quand même l'alternance, répétant ce réflexe de classe qui empoisonne la politique française et qui consiste à privilégier les postes aux convictions.
Tes convictions, c'est tout ce qu'il te reste. Elles te tiendront chaud lorsque soufflera la tempête des municipales. Combiné à l'autoritarisme sarnezien et à ton esprit habité, ton discours moralisant trouvera sans aucun doute un écho dans les oubliettes de la Sarkozye. Mais au-delà ?
Tout cela ne doit pas t'arrêter. Pense à Jésus : tu crois qu'il serait encore cette superstar planétaire s'il avait écouté les autres ? Tes Morin, Leroy et Cavada sont un peu tes Judas (qui a au moins eu l'élégance de se pendre, lui). Mais les rats ont quitté ton vieux rafiot : c'est le principal. Le centre est aujourd'hui vidé de sa substance : son statut de supplétif de la droite. A toi de renouveler cet espace politique non identifié que tu cherches à occuper. Mais c'est chacun sa croix...
Bien sûr, tu ne pourras pas te contenter des dépouilles du PS - encore que je t'ai trouvé un peu mou sur le pouvoir d'achat. Va pour les accords électoraux. Mais pour le reste, nous ne te laisserons pas procéder au pillage de la gauche réformiste.
Le retour de Ségo me pousse ainsi à citer Lao Tseu : " Devant l'obstacle, le cheval ne doit pas céder à la dérobitude ". Travaille ta droite, car c'est encore ce que tu fais de mieux. Ensemble, nous structurerons une opposition plurielle, différenciée, riche de sa diversité et suffisamment cohérente pour aller à la victoire.

Nous te souhaitons bienvenue dans l'opposition.

Publié dans Opposition !

Commenter cet article

bast64 08/12/2007 12:34

Et oui, depuis que je bosse à la CIA, j'ai tout plein de logiciels super sophistiqués ! Impossible de voir qu'il s'agit d'un montage, n'est-ce pas ?C'est sûr qu'Emmanuelli a de bonnes citations en ce moment. Dommage qu'il soit parfois si rétrograde.Et pour Bayrou, j'aurais plutôt choisi le 7ème principe de Lao Tseu :" Quand tu ne peux pas gagner une bataille, embrase la région ".Le centre est à Bayrou ce que le Moyen-Orient est à Bush...

Dom 07/12/2007 22:07

Quel grand détourneur d'image et de citation tu fais !J'ai bien aimé le reprise du bon mot d'emmanuelli...un gars du sud-ouest !!!Une petite de Lao tseu pour finir :"Celui qui connait les autres est perspicace ; celui qui se connait lui-même est intelligent."Dom Le Breton masqué

bast64 04/12/2007 00:13

Bayrou et moi, on est un peu pareils : on prêche dans le désert !

stef 03/12/2007 20:37

Je suis fan !J'avais apprécié nos échanges avec d'autres de tes lecteurs sur "le fascisme" mais là c'est du grand bast64 !!Bel hommage à l'opposition.A+ Stef