La (vraie) lettre de Guy Môquet

Publié le par Bast

Lettre-Guy-M--quet.jpg

En vertu d'un senatus consulte honteux transformant les professeurs en militants de l'UMP, la lettre de Guy Môquet à ses parents sera lue aujourd'hui dans tous les établissements scolaires.
bast64 s'insurge contre une telle instrumentalisation de l'histoire : ce n'est pas la version originale qui sera lue devant les élèves. Le texte a été revu et corrigé par Guaino et Martinon. Afin de rétablir la vérité historique et scientifique, bast64 vous livre la vraie lettre de Guy :

" Châteaubriant, le 22 octobre 1941

Ma petite maman chérie, mon tout petit frère adoré, mon petit papa aimé,

Je vais mourir ! Sarkozy s'apprête à faire lire ma lettre dans toutes les écoles. Ce que je vous demande, toi, en particulier ma petite maman, c’est d’être courageuse. Je le suis et je veux l’être autant que ceux qui sont passés avant moi : Jean Jaurès, Léon Blum et Didier Barbelivien. Certes, j’aurais voulu vivre. Mais ce que je souhaite de tout mon coeur, c’est que ma mort serve vraiment à quelque chose. Je ne peux hélas plus empêcher pareille forfaiture. Mon pays est tombé bien bas !

J’espère que toutes les affaires politico-financières seront renvoyées devant le tribunal correctionnel, car la droite de l'argent doit être combattue, en 1941 comme en 2007.  Mes convictions justes et solidaires pourront servir à la gauche, qui, je l’escompte, sera fière de les porter un jour. A toi petit papa, si je t’ai fait ainsi qu’à ma petite maman, bien des peines, je te salue une dernière fois. Sache que j’ai fait de mon mieux pour suivre la voie que tu m’as tracée. Malheureusement, je ne peux pas empêcher la propagande sarkozyste de m'utiliser. Croyez bien que cela me peine...

Un dernier adieu à tous mes amis, à mon frère que j’aime beaucoup. Qu’il étudie bien pour être plus tard un homme capable de discerner le bien et l'ultralibéralisme.

17 ans et demi, ma vie a été courte, je n’ai aucun regret, si ce n’est de vous quitter tous et de servir d'alibi aux faiseurs d'histoire néoconservateurs. Je vais mourir avec Tintin, Michels et Jacques Martin. Maman, ce que je te demande, ce que je veux que tu me promettes, c’est d’être courageuse et de surmonter ta peine. Nos compatriotes ne sont pas dupes : ils reconnaîtront l'imposture que constitue la récupération du symbole de ma sauvage exécution.

Je ne peux pas en mettre davantage, car je pense aux dictées qui pourraient être faites avec ma lettre, qui ne doit donc pas être trop longue. Je vous quitte tous, toutes, toi maman, Serge, papa, je vous embrasse de tout mon coeur d’enfant. Courage ! La sarkozye ne passera pas !


Votre Guy qui vous aime "

Publié dans Opposition !

Commenter cet article

bast64 23/10/2007 18:46

C'est facile de parler comme ça quand on a les "bons" gènes.Le lecteur averti aura néanmoins compris que l'objectif n'est évidemment pas de comparer les sarkozystes aux nazis.Il s'agit simplement de dénoncer la récupération d'une figure coco par le patron des patrons des patrons. Ceci, bien sûr, dans un esprit détendu, avec le sourire, la bonne humeur et le plaisir de donner aux gens comme toi l'envie d'aboyer à la mauvaise foi gauchiste. Mais avec le sourire.A bon entendeur,bast64

raphael 23/10/2007 17:55

si tu crois que balancer une parodie de mauvais gout d'une lettre de qqun qui va mourir est amusant, dans le but stupide d'attaquer la droite et l'argent sans aucun argument....

Tu parle de "propagande sarkozyste" et tu dit "la droite de l'argent doit être combattue, en 1941 comme en 2007" si tu pense que le gouvernement de Sarkozy est comparable a celui de l'occupation, je ne peux que te renvoyer a tes livre d'histoire et te demander de bien reflechir avant d'écrire des conneries pareil, je peux comprendre le fait que tu sois communiste mais en aucun cas ne compare le gouvernement actuel avec le regime raciste et inhumain de l'occupation
A bon Entende